Voici mes Jacquelines : 

2 fausses Jumelles nées sous mes aiguilles juste à temps pour la vague de grand froid annoncée ce WE!

PhotoGrid_1519514639719

 Les chaussettes et moi, c'est toute une histoire....

J'aime marcher pied-nu,

même en hiver mes chaussettes n'y coupent pas...

Petite, j'ai beaucoup  porté les chaussettes tricotées-main par ma grand-mère.

Encore aujourd'hui, je me souviens de ma fascination pour son aisance avec ce mikado d'aiguille : 5 voire 6 pour les torsades !

Et ce avec ses mains de travailleuses, déformées par les ans,

et les milliers de tâches quotidiennes méticuleusement réalisées au service de sa grande famille...

Malgré cela, elle trouvait encore le temps de tricoter à chacun de ses nombreux petits enfants des chaussettes inusables et refilées d'ainés en cadets, et benjamin jusqu'à changement d'élastique et reprise du talon....

Quelques fois même, certains pieds furent RE tricotées.

PhotoGrid_1519553070704

 J'ai énormément de tendresse à vous montrer cette paire exhumée de mes souvenirs d'enfance.

J'avais 6 ou 7 ans....

Elle  me sidère aujourd'hui par sa finesse,

j'ai encore beaucoup de chemin à faire pour lui arriver à  la cheville, voire au genou!

PhotoGrid_1519532926487

Là où les choses se sont gâtées,

c'est lorsque la sale gamine que je n'ai pas manqué d'être a trouvé ça plouc ( ma mémé était bretonne!)

et a décrété que mes chaussettes se devaient d'être assorties à ma culotte!

Exit les chaussettes tricotées,

caprice pour les K***** qu'on ne cache plus....

Mais  au fond du tiroir à chaussette est toujours restée en veille une paire  pour les soirs de grand froid, les sessions skis...

Mes enfants ont même eu l'occasion de les utiliser les jours de luge chez mamie.

Alors un #jetricotemeschaussettes par là, une visite Pinterest par ici , 

et puis la découverte grâce à Nathy des fabuleuses laines à chaussettes de la Bien aimée...

ont niché en moi l'envie de nouvelles chaussettes tricotées main!

 Me voilà munie depuis un an de 2 pelotes  de 425m pour 100gr de BFL (*1) Tough Sock

coloris Rust et Madeleine ,

PhotoGrid_1519532622258

Merveilleux trésors aux couleurs vibrantes...

 Sous la houlette de leur marraine, Madame rue du moulin des prés, 

grande prêtresse de la chaussette ,

qui a de bien nombreuses paires si belles à son actif,

PhotoGrid_1519552652172

(Encore merci pour celles-ci déposées dans mes petits souliers pour Noël!)

Je disais donc , sous sa houlette, ses précieux conseils et décryptages

j'ai débuté  ma première chaussette, couleur Madeleine

( quand je vous dis que cette histoire est une fois de plus bien Proustienne!)

sur le modèle de la Schtroumphette

qui  ressemble totalement dans sa construction à celles de mémé!

PhotoGrid_1519532829317

Sauf que, 50 ans après :  j'ai tricoté en aiguille circulaires " magic loop",

en commençant par la partie pointe de pied.

Les talons sont renforcés par un point spécial:

On tricote un point sur 2, et ce,  un rang sur 2

PhotoGrid_1519514747035

Résultat: je les adore!

Parce que j'adore le voyage dans le temps aller-retour chaussettes aux pieds qu'elles me permettent!

En plus , super confort,

et, je trouve, totalement portables!

PhotoGrid_1519533945140

Et Jacqueline  me direz-vous?

Les premières mailles  furent tricotées le 8 février, jour de la Ste Jacqueline...

Peut être aurais-je bientôt des Marcelles ou des Pélagies?

Il me reste de quoi tenter la rayure, la chaussette montante, la bicolore talon pointe....

Pourquoi fausses ?

il est fort possible que vous puissiez trouver 7 différences entre les 2 chaussettes!

"J'ai froid les pieds!"disaient mes copines d'école....

Tenez les vôtres au chaud,

et à bientôt!

 

 

 

*1 ) BFL: Le mouton Bluefaced Leicester est un peu le cousin de notre mouton mérinos français. Originaire d'Angleterre, ce mouton donne une laine chaude et plutôt douce. Les longues fibres qui composent cette laine ont un lustre très particulier qui rend les fils à base de BFL très lumineux et moins élastiques que le Mérinos.