2

 

A toi qui passes par là, je souhaite une belle année 2018,

scintillant doucement des fils de bonheur que tu tisses chaque jour,

pour ravauder les accrocs de la vie qui passe...

3

 

Premiers  jours de l'année,

100° billet de blog,

3°anniversaire de cette fenêtre...

Forcément, il y a dans l'air comme une envie "d'aller vers",

de faire pareil mais mieux, mais plus raccord avec soi... 

Alors  je vous raconte cette première  petite histoire de l'an 2018.

Elle parle de synchronicité,

et d'un art ancien le Kintsugi découvert dans le dernier Marie Claire idée

La synchronicité dont m'a parlé récemment une chère amie,

je la vois  dans la lecture de cet article synthèse

de tous mes ressentis et envies du moment,

J'y ai vu le  pas de côté pour m'engager dans 2018 avec légèreté!

5

On y parle de glorifier l'imperfection,

D'une technique devenue philosophie,

Celle d'accepter les fêlures et les marques du temps,

et d'offrir une seconde vie, une 3° chance, une 4 ° rêverie, une 5° poésie

à des objets voués au rebut....

6

ça me parle tellement tout cela.

Je  ne sais  pas jeter,

Je charge affectivement les objets comme autant de petites madeleines

me rappelant un lieu,  une sensation, une compagnie agréable, une émotion joyeuse,

Je n'en peux plus du cercle infernal de consommation boulimique auquel on essaie de nous affilier,

Obsolescence programmée... 

Perte du Sens !...

Et parfois même, j'ai peur de cette  folie

qui en arrangerait plus d'un de programmer l'obsolescences  des plus faibles, des plus étranges,

des plus tordus, des plus vieux , des plus imparfaits....Nous quoi!

Combien se sentent déjà tellement au rebut?

Faire l'expérience de la réhabilitation , regarder autrement,

trouver de nouveaux potentiels, de l'imperfection faire une expérience, une ressource...

Décidément le Kintsugi est un art transposable,

Une véritable expérience humaine.

Après cette disgression pas trop plombante je l'espère (mais j'assume! )

je vais tenter de légender ces quelques photos!

Réhabilitation numéro 1:

Mon petit pull tout mité mais précieusement conservé pour sa couleur, sa finesse laineuse....

le voilà maintenant paré d'une constellation très aléatoire d'étoiles, de planètes  et de lunes,

cartographiées par l'appetit des sauvageonnes!

7

Se souvenir du geste de mes grand-mères qui ravaudaient,  reprisaient,

rapieçaient, raccomodaient, recousaient, rebouchaient,...

( celles de mon homme pétassaient, question de région!)

quel doux rrrrrr, tournant en rond, presqu'une méditation, un instant pour soi avec soi!

8

Et puis la première et unique tasse de porcelaine offerte il y a tellement d'années par un pilier de mon adolescence,

précieusement conservée fêlée puis cassée, au fond du tiroir...

et qui illustre si bien aujourd'hui la jolie phrase de Richard Bohringer

"Passer le temps à se rafistoler l'âme"

Et oui, on est pas chez Lustucru ici,

vous l'avez compris, il  y a tout ce qu'il faut d'oeufs fêlés!

Une petite dernière pour la route et même pour tout 2018,

parce qu'elle m'a toujours plu et même soutenu cette sagesse malicieuse d'Audiard:

"Heureux soient les fêlés, car ils laisseront passer la lumière."

Alors à  toi qui est  courageusement arrivé jusqu'ici,

je souhaite intensément une belle année rafistolée de fil d'or et de lumière .

A bientôt!